FEVE Bruno
 Le Centre de Recherche Saint-Antoine (CRSA) a été créé par l’INSERM et l’Université Pierre et Marie Curie (UPMC) au 1er janvier 2008. Il était dirigé jusqu’au 31 décembre 2008 par le Professeur Jacqueline Capeau et comprenait alors 9 équipes. Pour la période 2014-2018, 14 équipes ont été reconnues par nos deux tutelles, l’INSERM et l’UPMC.

Notre de Centre de Recherche a été conçu afin d’optimiser le potentiel majeur de recherche translationnelle des équipes dans des domaines aussi évolutifs que l’onco-hématologie et le métabolisme-inflammation. Le CRSA rassemble des personnels qui possèdent un vaste champ d’expertise, depuis la biologie cellulaire et moléculaire, en passant par l’expérimentation préclinique chez l’animal, l’investigation clinique et intègre une recherche translationnelle depuis la paillasse jusqu’au lit du patient.

 

Nos équipes sont donc articulées autour de deux grands axes thématiques, l’onco-hématologie, et le métabolisme-inflammation. Elles mènent en règle des projets comprenant des aspects fondamentaux, de la physiologie intégrée préclinique et clinique, de la physiopathologie et de la thérapeutique. Les programmes de recherche en onco-hématologie sont principalement centrés sur les cancers digestifs, gynécologiques et cutanés, sur l’érythropoïèse in vitro, la leucémogenèse et la maladie du greffon contre l’hôte. Les équipes du pôle métabolisme-inflammation s’intéressent plus particulièrement aux maladies inflammatoires hépato-biliaires, aux maladies du tissu adipeux et des comorbidités associées, à la physiopathologie de l’arthrose en relation avec les déséquilibres métaboliques, à la maladie d’Alzheimer, à la signalisation de l’IGF1 et les pathologies associées cardio-métaboliques ou de la croissance et à la mucoviscidose. Douze de ces 14 équipes travaillent en collaboration étroite avec les départements cliniques et biologiques des hôpitaux Saint-Antoine, Trousseau et Tenon. Elles sont implantées principalement sur 2 bâtiments (Faculté de Médecine Saint-Antoine, et bâtiment Kourilsky) sur environ 8000 m2.

Le personnel du CRSA comprend 32 chercheurs statutaires, 89 enseignants-chercheurs, 27 praticiens hospitaliers, 15 post-doctorants, 44 étudiants en thèse, 31 étudiants en M2, 45 personnels ITA statutaires (UPMC ou INSERM) et 30 personnels techniques non statutaires.

Les équipes disposent d’une cellule administrative commune, de pièces de culture L1, L2 et L3, et d’une animalerie EOPS de très haut niveau. Par ailleurs, nous bénéficions d’un accès privilégié à des plateformes technologiques d’imagerie cellulaire, d’histologie, de cytométrie de flux (UMS 30 LUMIC) et de plateformes d’analyses « omiques » (UMS 29 OMIC).

Bienvenue au Centre de Recherche Saint-Antoine !!

Pr Bruno Fève, directeur du CRSA

 

fac.jpg

Centre De Rercherche (CdR) Saint-Antoine
INSERM - UMR S 938

Hôpital St-Antoine

Contact
Tél : +(33) 1 49 28 46 87

Activer le Plan

Centre De Recherche Saint-Antoine

Le CRSA, UMRS_938 a été renouvelé par l'Inserm et l'UPMC pour 5 ans (Janvier 2014-Décembre 2018).

Dernières publications

Présentation du centre

Le CRSA regroupe un très fort potentiel pour la recherche biomédicale à la fois fondamentale et translationnelle. Les travaux de recherche sont réalisés en collaboration avec les services cliniques et biologiques des hôpitaux Saint-Antoine-Tenon-Armand Trousseau appartenant au même groupe hospitalier. Le CRSA est composé de 14 équipes de recherche labelisées par l'Inserm et l'UPMC et une équipe administrative, localisées principalement sur le site de l'hôpital Saint-Antoine et de l'hôpital Armand Trousseau.

Activités scientifiques

Le CRSA a deux thématiques scientifiques étroitement liées : la recherche en cancérologie et hématologie; et la recherche sur le métabolisme et l'inflammation. Ces thématiques sont étudiées au niveau fondamental, physiopathologique, préclinique et clinique.

Équipements collectifs et plateformes techniques

Le CRSA dispose de plateformes techniques (Plateformes d'hébergement et d'expérimentation animale, laboratoires L2, L3 ) mais a également accès sur le site au réseau des plateformes UPMC telles que la spectrométrie de masse, lipidomique et protéomique, l'imagerie et la cytométrie en flux.